Eliphèle Nathanaël MINOUNGOU alias NAËL MELERD est un ingénieur de formation des travaux d’exploitation minière, Coach motivateur et artiste musicien burkinabè. Plusieurs fois champion national de slam, il se fera connaitre à l’internationale à travers ses interventions pertinentes dans les grandes réunions inter africaines.

Né d’un père informaticien il se distingue depuis son enfance par son ingéniosité sa créativité et sa détermination à donner une explication rationnelle aux faits dits du hasard. Suite à la mise au point de la MELOCRITURE et la DEVIACRITURE deux de ses procédés de rédaction poétique ayant une démarche scientifique qui lui ont valu plusieurs trophées, (lien) Il met en place la structure RADRAVO dès le lancement officiel de sa carrière en 2016 pour traduire son engagement dans la lutte contre le terrorisme et autres fléaux de la société, à travers son art. Le noyau de la structure principale est constitué de personnes de différents profils ayant la même vision que le fondateur, et est actuellement présidé par Rira ZIO.

    MISSION

    Vulgariser dans l’intérêt des peuples son module « développement collectif et estime d’autrui » à travers des formation et coaching à travers le monde.
    Venir en aide aux plus démunis par le soutien d’étape
    Faire adopter au monde ses innovations stratégiques et sa vision des choses à travers des résultats.

    VISION

    L’art au service de la lutte contre le terrorisme.

    Depuis l’avènement du terrorisme, de l’extrémisme violent et de la grande insécurité, La lutte semble être abandonnée aux états, et aux grandes organisations, la population s’étant mis à l’écart et titrée de victime.

    Cette répartition des taches ne permet visiblement pas la résorption du problème vu son envergure et la faiblesse de nos états.

    Dans la vision de RADRAVO, ce sont les victimes ; principales concernées qui devraient au contraire s’activer plus dans la lutte contre le terrorisme, l’état n’étant qu’un catalyseur.

    C’est donc pour mettre en marche une nouvelle machine de lutte que l’ONG RADRAVO s’est érigé en un véritable centre de réflexion et de mise au point de stratégies efficaces et accessibles par les masses populaires.

    Avec l’art pour cheval de batail, RADRAVO se veut (description partielle).

    Vu que l’art est universel RADRAVO compte convaincre et relier à sa cause toutes les races, les couleurs, les nations et proposer au monde une nouvelle formule de lutte. Une formule qui marche avec le concours de tous, d’où la création de son module far « développement collectif et estime d’autrui »

    Selon RADRAVO, si ce module est compris et accepté par le monde il serait une chance pour l’humanité de repartir sur de nouvelles bases de paix et de cohésion sociale.

    Le « développement collectif et estime d’autrui » pure produit de RADRAVO exige de venir en aide au marginalisées en leur accordant l’aide et l’estime nécessaire pour les faire entrer dans le cercle du développement collectif. Ce point de la vision érige RADRAVO en une organisation à caractère humanitaire qui œuvre pour le bien être des plus démunis, à travers le « soutien d’étape », un autre concept sorti des entrailles de RADRAVO.

    Il est question avec Le « soutien d’étape » d’apporter aux pensionnaires une aide (étape A) qui leur permet à l’étape B de se départir de l’aide. Tout cela se passe dans le respect de d’un des principes RADRAVO « ne jamais recevoir sans rien donner ».

    Pour obéir à ce principe, RADRAVO se transforme au besoin en une entreprise capable de proposer des services à même d’attirer des investisseurs des donateurs et des mécènes dans le seul objectif de mobiliser des ressources pour accomplir sa mission humanitaire.

    C’est ce mélange de visions et cette originalité de la mise en œuvre qui fait de RADRAVO l’une des organisations la plus pragmatique de sa catégorie